Mascara Popcorn

Mascara Popcorn

MP
 L’HOTEL 54 – UN GÎTE FABULEUX OU RÈGNENT L’HORREUR ET LE DIVERTISSEMENT
L’HOTEL 54, c’est une maison hantée avec des corridors à faire frémir… mais c’est aussi un des souper-spectacles des plus divertissants. A une heure de route de Montréal, c’est à Ste-Anne-de-Sabrevois que ça se passe. Les routes sont de gravier, les champs sont de blés d’inde et on sent bien l’odeur de l’élevage fermier. Loin, très loin de la cohue de la ville, on était en campagne, à mi-chemin entre le bonheur des prés, et l’horreur des désaxés…
Avec un programme bien rodé, on ne s’ennuie pas une seule minute. Nos monstrueux comédiens sont très accomplis et d’une théâtralité moderne et interactive avec l’auditoire.
Marla Aweille, notre hôtesse charmante et criarde. Oh la la qu’elle est belle, malgré ses 132 ans. « Avez-vous hâte?! Avez-vous hâte de mourrir?!!! » ricane-t-elle à coeur joie.
Le redoutable showman extraordinaire Yordevil nous attend à l’acceuil et nous explique les règles du jeu. Quelques conseils sages tout en nous terrorisant un tout petit peu, histoire de nous mettre « en garde »!
L’étroit corridor nous mène à différentes pièces dans lesquelles nous avons fait connaissance avec:
Joe Bébitte, un exterminateur qui prend énormément de plaisir à nous parler d’insectes mais surtout, à les tuer!
Dr. Psychoses, médecin traitant, tripatouilleur de cerveaux, toujours prêt à nous injecter ses curieuses substances…
Caprice DeDoll,  la poupée malicieuse et sanguinaire aux idées tordues!

Alpestra Greenwitch, la sorcière malfaisante qui hante l’époustouflant marais de l’hôtel.

May Frost, une charmante bouchère, gourmande et psychopathe, prête à attendrir notre viande, et plus encore!

Professeur Steranko nous divertit avant, pendant et après le souper. D’une part mentaliste-magicien, de l’autre, scientifique frustré, le pauvre professeur est doté d’un intellect tellement supérieur à la moyenne, il tente à peine perdue de nous expliquer une leçon de mathématiques. « Vous n’êtes que des idiots! » Chose certaine, avec le Professeur, un jour on va pouvoir dormir plus intelligent… Ne lâchez pas, Professeur!
Le Chef Mars-Hell nous concote un délicieux souper: deux entrées, un potage de légumes et une salade césar,  le traditionnel porc braisé de L’Hotel 54 en service principal. Le tout bien apprêté et très à point. Pour terminer avec un dessert accompagné de café ou de tisane.
Ginocide, ce spectaculaire fakir aux milles talents. Feu, lit de clous, chaînes robustes, un numéro entrecoupé par quelques plaisanteries « pour adultes seulement »,  bref, c’est tout un forçat, et rien ne lui pose un obstacle.

Nous avons également eu le « plaisir » de rencontrer plusieurs autres adorables « freaks » tels que Leatherface, Sally Razorblade, Kekloune, Tête de Cochon, Oueso Oueso, Chakal …
Mais celui qui m’a le plus troublée, c’est cette pauvre âme semblant avoir horriblement muté sous l’emprise d’un virus ou d’une expérience biochimique, sa chaîr en état de putréfaction avancé, déambulant dans la salle à manger, avec un regard creux et terrifiant (est-ce que le Dr. Psychoses serait en cause?)
(on vient de m’informer que c’est en fait un Mechano Démoniak…. malade!)
L’Hotel 54 a été plus qu’à la hauteur de mes attentes, c’est un concept qui a largement dépassé mon imaginaire – un lieu hanté de monstres dijonctés, orné de décors traumatisants, d’une richesse extraordinaire, gargouilles, crânes, squelettes, clowns, marées de sangs, plantes carnivores, bref, l’horreur passée au peigne fin et à triple tour. Absolument édifiant.
Les abominables personages de l’hôtel, imaginés et conçus à part entière par les comédiens de la troupe, n’ont aucune difficulté à vous faire embarquer dans leur univers; farces futées, sens de la répartie, impressionants et menaçants, ce sont des artistes qui ont l’habitude de travailler avec un auditoire frivole, déglingué, excité. Mais surtout, ils maîtrisent L’HORREUR – ce sont des apeuristes professionnels, des comédiens motivés et talentueux, alimentés par leur démence et votre peur.
Rires et frissons sont au rendez vous.
Je tire mon chapeau à toute l’équipe de L’Hotel 54 mais surtout à ses organisateurs visionnaires. Créateurs hors pair, entrepreuneurs chevronnés, ils ont su bâtir un château de la terreur, un endroit mythique, digne de toute fable qui file la frousse ou de tout conte légendaire à effrayer ses congénères.
Longue vie à L’Hotel 54!
Rédigé par: Florence Touliatos
Festival de film Mascara & Popcorn

Consultez le site web de L’Hotel 54 pour les jours d’ouverture
Les corridors sont toujours ouverts conjointement avec les évenements de la salle de spectacle et ce, sans réservation: 13.05$ +tx
Forfait souper 4 services, spectacle de trois heures et corridors inclus
59.99$ +tx
L’Hotel 54
1665 route 133
Ste-Anne-de-Sabrevois (Québec) J0J 2G0
514-798-9529

Crédits photos: Nadia Bélanger, A-Normale Jef, Roxanne Spikes, L’Hotel 54, Clare-Anne Higgins
Posted by Mascara Popcorn at 20:30

 

Comments are closed.